Épilepsie

Renseignements généraux sur l’épilepsie

L'épilepsie est une maladie du cerveau qui prédispose une personne à des crises récurrentes non provoquées.

Le cerveau est constitué de cellules nerveuses qui communiquent entre elles par des contacts électriques et chimiques. Une décharge électrique brise l’activité normale de ces cellules nerveuses. Cela amène un changement de comportement et de fonctionnement du cerveau ainsi, provoque une crise.

Les neurones sont des cellules qui communiquent entre elles par contact électrique. On peut comparer une crise épileptique à un court circuit électrique dans notre cerveau qui s’illustre comme un survoltage électrique.

Le point de départ de ce survoltage est causé par une « cicatrice ».

Cette « cicatrice » peut être bien des choses comme une lésion au cerveau, un trait génétique, une malformation, etc. Parfois, malgré les technologies actuelles, on n'arrive pas à identifier ce point de départ ou cette cicatrice, ce qui ne veut pas dire qu'elle n'existe pas. Ce court-circuit est variable : il peut être limité à une région donnant des symptômes plus discrets, ou plus étendu, avec des symptômes plus importants, comme une convulsion.

Étiologie / Facteurs de risque

Il y a 3 grandes catégories :

Épilepsies acquises (Structurel-Métabolique) : Anoxie péri-natale, AVC ancien, traumatisme crânien, tumeur, méningite / encéphalite anciennes, toute maladie laissant des lésions cérébrale…(anomalie structurale connue)
Épilepsies héréditaires/génétiques
Inconnue (>50%)

Définition clinique opérationnelle (pratique) de l’épilepsie

Le diagnostique se fait par l’histoire, l’examen neurologique et parfois, ces derniers supportés par les résultats des examens paraclinique (EEG, IRM, etc.). Cependant, il existe une définition opérationnelle de l’épilepsie :

L’épilepsie est une maladie cérébrale définie par l’une quelconque des manifestations suivantes :

Au moins deux crises non provoquées (ou réflexes) espacées de plus de 24 heures
Une crise non provoquée (ou réflexe) et une probabilité de survenue de crises ultérieures au cours des 10 années suivantes similaire au risque général de récurrence (au moins 60 %) observé après deux crises non provoquées
Diagnostic d’un syndrome épileptique

L’épilepsie est considérée comme étant résolue chez les patients qui présentaient un syndrome épileptique âge-dépendant et ont désormais dépassé l’âge correspondant et chez ceux qui n’ont pas eu de crise au cours des 10 dernières années sans avoir pris d’antiépileptique depuis au moins 5 ans.

Syndromes électrocliniques et autres épilepsie

L’épilepsie est composée d’un large spectre regroupant différents types de crises ou syndromes épileptiques. C’est pourquoi on parle souvent des épilepsies.

Un syndrome épileptique englobe des caractéristiques particulières. Il se définit en fonction de caractéristiques soit du type de crise, de l’emplacement de celle-ci, des caractéristiques présentées par l’EEG, de l’âge de l’enfant lorsque les crises débutent et des symptômes associés. La cause, lorsque celle-ci est connue peut également être une caractéristique qui définit le syndrome.

Voici une liste de quelques syndromes référant à différentes périodes de la vie :

 

Nous voulons souligner la participation à la rédaction de Madame Catherine Vigneault sur les syndromes épileptiques

Référence :
M. Bureau et autres. Les syndromes épileptiques de l'enfant et l'adolescent (5ème édition), John Libby Euronext, 2013, 644 pages.
ABOUT KIDS HEALT. Syndromes épileptique
ALLIANCE CANADIENNE D'ÉPILEPSIE. Syndromes épileptiques